comment-bien-remplir-cheque

Comment bien remplir un chèque en 2021 ? [Guide complet]

Avec la multiplication des moyens de paiement en parallèle du développement des nouvelles technologies aujourd’hui (cartes bancaires, Apple Pay, cryptomonnaies), faire un chèque paraît légèrement désuet. Et pourtant, le chèque reste un moyen de paiement très utilisé, c’est pourquoi il reste pertinent de savoir comment bien le remplir, sans oublier de mention obligatoire.

Le chèque est formaliste, c’est-à-dire qu’il fait l’objet de règles de forme très précises pour être valable, et il est réalisé sur support papier. C’est en ce sens qu’il faut impérativement bien savoir remplir un chèque, auquel cas il pourrait ne pas pouvoir être encaissé. De plus, bien remplir un chèque permet de ne pas subir de fraude ou de manipulation (changement de bénéficiaire, etc..).

Au préalable, munissez-vous d’un stylo à encre noire (ou bleue) non effaçable. Voici les étapes à respecter pour la réalisation d’un chèque en bonne et due forme. 

Écrire le montant en chiffres

Inscrire le montant en chiffres sur un chèque peut paraître évident, mais avec la rapidité ou une simple erreur d’inattention, il est possible de l’oublier. Ainsi, sur le côté droit de votre chèque, vous trouverez une case avec des bordures épaisses précédée du signe “€”. C’est ici que vous rentrerez le montant que vous devez à votre créancier.

Exemple concret : Pour inscrire un montant de 58,79€, vous pouvez tout simplement écrire 58,79. La mention du sigle € n’est pas obligatoire, puisque cette dernière est déjà mentionnée au préalable

Conseil pratique : Pour éviter toute manipulation frauduleuse du chèque, n’hésitez pas à tirer un trait avec votre stylo après la somme écrite pour compléter le vide restant, ou alors rajouter une virgule après une somme précise (par exemple au lieu de 50, vous écrivez 50,00). Cela évitera toute tentative malhonnête de la part du bénéficiaire de transformer un simple 50 euros, en 5000 euros…

Écrire le montant en lettres

En plus d’indiquer le montant en chiffres, il faut indiquer le montant en lettres sur un chèque pour confirmer la somme à envoyer au bénéficiaire. Il s’agit aussi d’une mention obligatoire.

La première ligne sur le côté gauche du chèque vous permet d’indiquer cette somme en toutes lettres, au centime près. En effet, n’oubliez pas les centimes ! 

Exemple concret : Pour inscrire un montant de 58,79€, vous devez écrire “cinquante huit euros et soixante-dix neuf centimes”.

Conseil pratique : Encore une fois, il est vivement conseillé de faire un trait avec l’espace restant pour ne pas avoir de surprise. Que ce soit avant ou après le montant, il faut au maximum éviter de laisser des espaces vides qui pourraient profiter à des personnes mal intentionnées.

À noter : la somme en chiffres et la somme en lettres doivent obligatoirement correspondre. En cas de différence entre ces deux montants, ou en cas de doute, la loi prévoit que ce sera la mention en lettres qui sera retenue.

Mentionner le bénéficiaire

Un chèque est toujours adressé à une personne appelée le bénéficiaire. Il s’agit de la personne qui aura le pouvoir d’encaisser votre chèque. Le nom du bénéficiaire doit être inscrit sur le côté gauche du chèque, sur la ligne commençant par “à…”.

  • Si votre bénéficiaire est un particulier, vous pouvez mentionner le nom et prénom de la personne, ou si vous n’avez pas connaissance de son prénom, un simple “Monsieur” ou “Madame” suivi de son nom est suffisant.
  • Si votre bénéficiaire est une entreprise, il faut que vous écriviez le nom de l’entreprise tel qu’il figure sur la facture.

Il est important d’être précis sur le bénéficiaire du chèque pour qu’il soit encaissé par la bonne personne.

Préciser le lieu où le chèque est créé

Le lieu où le chèque est créé fait parti des mentions obligatoires du chèque. Tout simplement car le lieu permet de déterminer la loi applicable dans un contexte international.

Le lieu est à préciser sous le montant en chiffres, juste au-dessus de votre signature. Vous devez indiquer la ville, le village ou la commune au moment où vous rédigez le chèque.

Préciser la date de création du chèque

Juste en dessous du lieu de création du chèque, vous devrez indiquer la date de création du chèque sur la ligne débutant par “le…”. Tout comme le lieu, la date revêt une importance capitale : en effet, c’est elle qui déterminera le point de départ du délai de présentation du chèque et en conséquence, du délai de validité du chèque. Aussi, la date de création du chèque permet d’apprécier les pouvoirs et la capacité du rédacteur du chèque à ce moment précis (puisque les chèques ne peuvent pas être faits par n’importe qui).

Attention à ne pas confondre les dates : la date de création du chèque ne signifie pas la date de l’encaissement du chèque. Vous pouvez tout à fait demander à votre bénéficiaire d’encaisser le chèque dès sa remise (parfois le jour-même donc), ou à une date ultérieure. De plus, il y a toujours un délai d’encaissement pour un chèque. En revanche, la date figurant sur le chèque doit être toujours la date de rédaction du chèque (date de création), et non pas une date antérieure ou postérieure (qui est strictement interdit par la réglementation). 

Signer le chèque

La dernière mention obligatoire qui est indispensable pour la validité du chèque est sa signature. Vous devez obligatoirement apposer votre signature sur le chèque. En l’absence de cette mention obligatoire, le chèque n’aura aucune valeur. Le chèque sera nul (cela signifie que l’acte ne vaut pas chèque, qu’il n’est pas possible de l’encaisser). La mention “signature” suivi d’un espace vous permettra de savoir où il faut signer. 

La signature ne doit pas empiéter sur la bande blanche du bas.

Conseils pratique

  • Utilisez toujours la même signature pour garantir la validité de vos chèques en cas de contrôle par votre banque. En effet, la banque est tenue de vérifier l’authenticité de votre signature. Et pour vérifier cette authenticité, la banque s’appuiera sur un élément de comparaison, à savoir votre signature sur les documents officiels remis par votre banque le jour où vous avez ouvert un compte bancaire chez elle.
  • Ne signez jamais vos chèques à l’avance, c’est-à-dire sans avoir indiqué un montant précis et vérifié toutes les informations contenues dans le chèque. Pré-signer un chèque présumerait que vous acceptez que le montant inscrit sur le chèque soit prélevé sur votre compte. Vous l’aurez compris, cela pourrait se retourner contre vous si une personne mal intentionnée vole ou trouve votre chéquier.

Ne pas oublier de remplir le talon du chéquier

Le talon du chéquier ou “la souche” est l’appellation qui désigne le petit bandeau au-dessus de votre chèque. N’oubliez pas de le remplir une fois que vous aurez détaché votre chèque, pour garder le montant ainsi que le nom du bénéficiaire dans votre chéquier. Cela permet de suivre et de gérer son budget efficacement. De plus, en cas de contestation ou de fraude, vous disposerez du numéro de chèque qui pose problème.

Conclusion

Vous voici en présence de tous les éléments nécessaires pour remplir votre chèque correctement

En cas de perte, de vol ou de manipulation frauduleuse de votre chéquier ou d’un de vos chèques, contactez sans plus tarder votre agence bancaire (en ligne ou par téléphone) pour faire enregistrer le plus tôt possible l’opposition de chèque

Articles similaires...